Pour donner des envies de sciences aux filles...

Le constat est sévère... les filles travaillent mieux en classe que les garçons mais statistiquement on les retrouve en majorité dans les filières de sciences humaines, et quand elles se dirigent en S, très peu se dirigent ensuite vers les études de mathématiques et de physique/chimie.

Ainsi, "parmi 60 élèves de terminale S du lycée, on compte seulement 19 filles inscrites, alors qu’elles sont beaucoup plus nombreuses (60%) que les garçons (40%) à l’échelle du lycée", selon M Rohrbach cité dans l'article ci-dessous... Alors fatalité ? Les filles comprendraient-elles tout sauf les maths et la physique? Evidemment non...

Pour lutter contre ces stéréotypes qui ont la vie dure, madame Martiné et monsieur Touyet, enseignants,  ont organisé avec l'aide des  associations "Elles bougent" et l'UPSTI, association de Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles une rencontre entre les élèves filles de Terminale S et des professionnelles, ingénieurs dans de grandes entreprises... On s'est laissé dire que la rencontre avait été un succès !

Même la presse était là, avec un article détaillé dans le quotidien "94 citoyens.com". et une belle photo...

Alors encourageons nos filles à faire des sciences et à oser les classes préparatoires !

Si, si on peut, même quand on est une fille et même quand on sort de Marx Dormoy... En 2016, 5 élèves de S/ES du lycée sont rentrés dans de bonnes ( et très bonnes ) classes prépa, dont 2 filles.... alors oui c'est possible !

 
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau