Billets de catherine94

La ZEP, vous connaissez ?

Et non, la ZEP n'est pas ce qu'on croit... C'est un dispositif media, Zone d'Expression Prioritaire, innovant d’accompagnement des jeunes de 14 à 28 ans à l’expression par des journalistes professionnels.

  • La force de la ZEP est d’associer des journalistes avec des jeunes issus de tous les territoires, notamment des quartiers populaires, pour qu’ils se racontent, qu’ils partagent leurs expériences sur des sujets dont ils sont acteurs ou témoins, qu’ils partagent leurs regards sur la société et qu’ils renforcent leur esprit critique.
  • Formidable levier pour aider à la prise de parole et de confiance des jeunes, la ZEP a 2 actions différentes: des ateliers d’expression pour accompagner les jeunes qui souhaitent témoigner et se raconter, et des ateliers de créations de médias pour aider les jeunes sur les techniques et les contenus éditoriaux.
  •  
  • Fondée en 2015, la ZEP compte aujourd'hui plus de 80 partenaires... Alors découvrons les témoignages.

Le modèle de croissance va réussir les élèves

...Alors on s'accroche, on vous fait une synthèse d'un article d'un directeur de Recherche de l'Inserm ( JP Lachaux) qui explique une théorie fondamentale pour la réussite de nos enfants.

1. Confronté à un système complexe, notre cerveau se fait une représentation simplifiée de la situation pour nous aider à réagir: il fait des modèles. Exemple: pour savoir comment va évoluer la grippe du petit, ou s'il fait neiger ce week-end... La manière dont on modélise est souvent faite sans qu'on soit vraiment concient des raisons pour lesquelles on va croire à ce modèle. Ces modèles peuvent être farfelus: par exemple les Grecs coyaient que la foudre était l'expression de la colère de Zeus...

Lire la suite

La laïcité se porte bien...

L'enquête annuelle VIAVOICE pour l'Observatoire la laïcité réalisé en janvier 2019 montre que la laïcité se porte bien en France:

  • 84% des Français sont attachés au principe de séparation de l'Etat des religions qui permet à chacun de croire ou de ne pas croire
  • 77% des Français pensent que la laicité fait partie de l'identité de la France
  • 79% pensent que c'est un principe qui n'est ni de droite, ni de gauche
  • 69% que c'est un principe républicain
  • 65% sont attachés à la neutralité des services publics
  • 63% sont attachés à l'interdiction de port de signes distinctifs visibles, même si 13% y sont contre...

Les premières réponses du Ministère au Défenseur des droits

Jérôme Teillard, le responsable de Parcoursup, a répondu à France Inter  avoir "pris acte" des recommendations adressées par le Défenseur des droits". Le Défenseur n'a recensé qu'une université parisienne qui a déclaré utiliser une sélection par le lycée d'origine, mais "la majorité des établissements universitaires sollicités n'ont pas fourni les éléments demandés concernant les modalités de traitement des candidatures".... En gros n'ont pas répondu à la question. Le Ministère a, d'après J Teillard, donné des consignes aux établissements supérieurs en termes de transparence et rappelé le droit nouveau, garanti par la loi, d'avoir l'ensemble des critères et des motifs qui ont présidé à une décision.

 Pour améliorer la mobilité des étudiants, la priorité locale accordée aux lycéens sur les formations en tension de leur académie est remplacée par des taux maximums de candidats hors-académie. De même pour les licences proposées en Ile de France, un candidat des trois académies de la région ( Pris, Versailles, Créteil) pourra postuler à l'ensemble des formations en licence proposées par chacune des trois académies.

Le principe reste le même que l'an dernier :

  • 10 vœux non classés et des sous-vœux pour demander la même formation dans plusieurs établissements,
  • 14 000 formations disponibles soit 85% du total. Parmi celles qui intègrent la plateforme cette année, les instituts de formation en soins infirmiers, les instituts du travail social, des écoles de commerce

La procédure sera plus rapide. Les candidats recevront leurs réponses à partir du 15 mai. Un peu plus tôt que l'an dernier. 

Lire la suite

Le Défenseur des Droits soutient notre vision des choses

Nous citons in-extenso la décision du Défenseur des Droits

"À l’issue de son instruction, le Défenseur des droits a rendu une décision n°2019-021

Il rappelle que le recours au critère du lycée d’origine pour départager les candidats peut être assimilé à une pratique discriminatoire s’il aboutit à exclure des candidats sur ce fondement. Il est favorable à l’idée d’anonymiser les candidatures déposées dans Parcoursup afin que le lieu de résidence ne soit pas visible. 

Il recommande à la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de :

  • faire en sorte qu’au moment de la formulation de leurs vœux, et non plus  a posteriori, les candidats disposent de l’ensemble des informations relatives aux modalités de traitement de leur candidature (ordre de prise en considération des critères propres à chaque formation, leur hiérarchisation, leur poids dans la prise de décision par la commission locale) afin d’assurer la transparence de la procédure et de permettre aux candidats d’effectuer leurs choix en toute connaissance de cause ;
  • rendre effective la possibilité de mobilité géographique pour les candidats qui le souhaitent, en particulier en Ile-de-France : en 2018, dans certaines filières d’universités parisiennes, les seuils de candidats hors secteur fixés par le rectorat étaient limités à 1% ;
  • mener une analyse approfondie concernant l’affectation des bacheliers technologiques et professionnels dans l’enseignement supérieur et favoriser davantage leur accès dans les formations de leur choix.(*) 

Lire la suite

A quoi sert un "Défenseur des droits"

Le Défenseur des droits est une institution indépendante de l'État. Créée en 2011 et inscrite dans la Constitution, elle s'est vu confier deux missions :

  • défendre les personnes dont les droits ne sont pas respectés ;
  • permettre l'égalité de tous et toutes dans l'accès aux droits.

Toute personne physique (vous et nous) ou toute personne morale (une société, une association…) peut le saisir directement et gratuitement lorsqu'elle :

  • pense qu'elle est discriminée ;
  • constate qu'un représentant de l'ordre public (police, gendarmerie, douane...) ou privé (un agent de sécurité…) n'a pas respecté les règles de bonne conduite ;
  • a des difficultés dans ses relations avec un service public (Caisse d'Allocations Familiales, Pôle Emploi, retraite…) ;
  • estime que les droits d'un enfant ne sont pas respectés.

Lire la suite