Le "grand oral" du nouveau Bac, un petit goût de Napoléon !

Savez-vous que le Bac a été instauré en 1808 par Napoléon 1er ( en plus des numéro de rue, du lycée, de l'université, du Code Civil, du ramassage des ordures...) et que dans ses 13 premières années, il se limitait à un "grand oral"? Le Bac avait été imaginé à l'époque comme le premier palier de l'enseignement supérieur qui comptait 2 grades, la licence et le doctorat...

Depuis, les choses se sont un peu compliqué...

Savez-vous aussi que l’on comptera 33 lauréats en 1809 – première session effective du bac, puis 666 l’année suivante, 1 026 en 1811., 2 000 en 1816, les 3 000 en 1843, 5 000 en 1861,date à laquelle la première bachelière, Julie-Victoire Daubié, est reçue...

Depuis, les choses ont bien évolué...Plus de 640 000 bacheliers en 2017...Près de 80% d'une génération... Dont près de 52% de fillesSavez-vous aussi que déjà au début du Bac, les examinateurs se désolaient du niveau lamentable de l'orthographe des étudiants/lycéens...

"Nous devons avouer que nous recevons parfois des lettres ou des réclamations d’individus pourvus du grade du baccalauréat, et dont le style et l’orthographe offrent la preuve d’une honteuse ignorance.", lit-on dans une circulaire ministérielle. Ou  bien "Nous voudrions simplement rappeler aux candidats que la faculté désirerait ne plus avoir à corriger des fautes d’orthographe aussi nombreuses que stupéfiantes", comme l'écrit le doyen de la fac de lettres de Clermont en 1881... D'où l'idée d'ajouter une épreuve écrite.... essentiellement pour vérifier les capacités d'orthographe.

Eléments tirés d'un article passionnant du site gratuit The Conversation qui comme son nom ne l'indique pas est en français...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau