Le mystère des résultats du Bac S en 2014

 Avec tout cela, on finit par se demander comment on arrive tout de même aux taux de réussite qu'on mentionnait au début.

Trop difficiles, les épreuves du bac S 2014 ? C'était en tout cas l'avis des 56 000 candidats, signataires de la pétition « Il faut arrêter le carnage des sujets du bac S ». Est-ce pour cette raison que l'inspection générale a demandé aux correcteurs de remonter les notes de l'épreuve de physique-chimie du bac S ? ou est-ce à cause de la faiblesse du niveau des copies ? Mystère… 

Dans un courriel adressé aux correcteurs de physique-chimie le 21 juin, l'inspection générale a demandé de « valoriser davantage les questions de base jugées essentielles et ne pas survaloriser les questions complexes ». Autrement dit : accorder plus de points aux exercices faciles et moins aux plus difficiles. 

« C'est le cas dans toutes les matières, se défend le ministère de l'éducation nationale. On se garde toujours la possibilité de réajuster le barème entre les exercices, par rapport à un échantillon de copies test. » [....]

DES COPIES NOTÉES SUR 24

Sauf que, selon des révélations de professeurs correcteurs recueillies par Jean-Rémi Girard, le secrétaire national à la pédagogie du syndicat des professeurs Snalc-FGAF, le système de notation serait en réalité plutôt généreux, un système de points bonus permettant de noter les copies sur 24 points au lieu de 20.

Explication : chacun des quatre exercices est noté sur 5 points. A ces points peut s'ajouter un point bonus par exercice. Si un candidat réussit particulièrement bien un exercice, un point bonus peut lui être accordé, qui viendra remonter la note d'un exercice moins bien réussi. Ce qui permet en théorie à un candidat d'obtenir 20/20 quand bien même il n'aurait pas fait un sans-faute.

UN BARÈME TRÈS GÉNÉREUX

Le même type de consignes a été donné pour l'épreuve de mathématiques du bac S, d'après le Snalc-FGAF, sans que l'on puisse savoir si cette décision a un lien avec la pétition des lycéens. Le ministère, quant à lui, maintient que « les épreuves sont parfaitement conformes au programme ».

Source : Journal Le Monde

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau