Le modèle de croissance va réussir les élèves

...Alors on s'accroche, on vous fait une synthèse d'un article d'un directeur de Recherche de l'Inserm ( JP Lachaux) qui explique une théorie fondamentale pour la réussite de nos enfants.

1. Confronté à un système complexe, notre cerveau se fait une représentation simplifiée de la situation pour nous aider à réagir: il fait des modèles. Exemple: pour savoir comment va évoluer la grippe du petit, ou s'il fait neiger ce week-end... La manière dont on modélise est souvent faite sans qu'on soit vraiment concient des raisons pour lesquelles on va croire à ce modèle. Ces modèles peuvent être farfelus: par exemple les Grecs coyaient que la foudre était l'expression de la colère de Zeus...

2. Etant nous-mêmes un système complexe, nous nous appréhendons via une représentation de nous-mêmes, un modèle: on est beau ou laid, capable ou non de résoudre un pb de maths... C'est ce modèle qui détermine la confiance en nous... Nous y voilà...

3. Or il ne faut pas se confondre avec le modèle qu'on se fait de nous: nous sommes ce que nous sommes mais le modèle que nous nous faisons de nous-mêmes peut évoluer, et heureusement ( bon à l'école ou pas, moche ou pas...)...Car le modèle que nous avons de nous-mêmes peut nous limiter !

4. Des chercheuses américaines ( C Dweck et D Oyserman) ont ainsi constaté que des élèves dont l'état d'esprit est de se dire ( je suis mauvais à l'école et je le resterai, c'est-à-dire qui estiment que le modèle d'eux-même est figé pour la vie, dit "modèle fixiste") ont 40% de taux de réussite en moins que ceux qui pensent qu'ils peuvent changer leur vision d'eux mêmes, à capacités intellectuelles identiques, en travaillant et en persévérant ( modèle de croissance).... Comme l'adage "Quand tu peux, tu veux !"

5. Conclusion, attention à ne pas mettre nos jeunes dans des cases immuables, ( ni nous-mêmes, d'ailleurs,) car on ne les aide pas à prendre cette distance entre eux-mêmes et le modèle qu'ils s'en font nécessaire pour progresser !

Du coup... on vous laisse, on va essayer de réparer notre chasse d'eau... On a toujours cru qu'on était nul en bricolage.... mais on peut essayer de changer !

Source: Cerveau&Psycho, février 2019

Ajouter un commentaire