Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'académie de Créteil

Allez, on vous dit tout, on a passé beaucoup de temps en déplacement ces derniers temps. Alors on a eu le temps de lire les 148 pages de  "Géographie de l'Ecole 2014" qui donne une image très complète et pas toujours réjouissante des disparités scolaires entre les différentes académies. Ce numéro est un peu collector puisqu'il est signé Benoît Hamon, qui n'a fait qu'un passage éclair à l'Education Nationale, comme vous le savez....

Qu'apprend-on? D'abord que les spécialistes de l'Education Nationale considèrent 4 caractéristiques  comme très importantes pour analyser la réussite scolaire: l'enfant appartient-il à une famille monoparentale ( 26% le maximum dans les Pyrénées Orientales, 20% dans le Val de Marne...), un de ses parents est-il au chômage ?, Vit-il dans un logement surpeuplé ?(  40% des élèves en Seine Saint Denis et Paris, 29% en Val de Marne comme dans les Alpes Maritimes...), Quel est le niveau de vie de sa famille ? ( les plus bas niveaux de vie moyens se rencontrent en Seine Saint Denis, Pas de Calais, Aisne, Ardennes, Pyrénées Orientales, Aude et Creuse..., niveau de vie médian pour le Val de Marne.).

Avec ce critère d'analyse, le Val de Marne se situe à égalité avec les Alpes Maritimes ( décidemment), le Val d'Oise et la Corse: environ 30% d'enfants d'origine sociale défavorisée, un niveau de vie médian, 20% de familles monoparentales, un peu moins de 30% de parents sans diplôme. Ce qui explique, quand on ajoute la Seine et Marne et la Seine Saint Denis, pour faire l'académie de Créteil, que l'académie de Créteil se situe dans le peloton de queue des académies en termes de % de réussite au DNB et au Bac, toutes sections confondues, les meilleures étant Rennes et Grenoble (.... on sait ce qu'il nous reste à faire.....). On apprend aussi que si en France environ 20% des lycéens sont scolarisés dans le privé, ce taux monte à plus de 30% dans les académies de Paris, Versailles et Lille et que Créteil avec Limoges et la Corse se situent autour de 17%...

Notre académie bénéficie d'un enseignement de qualité, beaucoup de jeunes enseignants dont la deuxième proportion la plus forte d'agrégés ( 17%, comme Versailles et Lyon, après Paris bien sûr qui culmine avec 29% d'agrégés...).....mais qui cherchent à s'en aller au plus vite vers des académies plus attractives comme celles de l'Ouest et du Sud. 

Sur notre académie, également à noter, que malgré son profil plutôt "difficile", une proportion moindre d'élèves que dans d'autres académies choisissent une voie professionnelle ( 33%) à la fin de la troisième , à comparer à 36% en moyenne France entière, et 40% à Caen par exemple, championne du professionnel....

Du point de vue des financements des Régions rapportés au nombre d'élève, l'Ile de France ( et donc Créteil) se situe dans le peloton de tête en matière de dépense par élève, mais il faut tout de même rappeler que Créteil et Versailles étant les deux académies poids lourds en termes de nombre d'élèves, cela fait des budgets conséquents.

On peut trouver encore beaucoup d'autres analyses dans cette étude, très chiffrée, mais on pense que là on vous a déjà un peu submergés. On se demande bien ce que l'Education Nationale fait de tout cela....

Geo ecolehttp://www.education.gouv.fr/pid25496/etudes-et-statistiques-de-la-depp.html

Ajouter un commentaire