Parcours sup.... où on se cogne à la réalité...

"Ils seront la génération pionnière, la première génération à bénéficier d'un système qui met fin au hasard aveugle et permet une orientation personnalisée", déclare JM Blanquer le 12 janvier. "Ce sera plus simple de faire des choix", promet F Vidal le même jour.

Oui, super, on signe des deux mains!!

Mais quand on regarde les chiffres, on commence à s'inquiéter.... Parcoursup cette année c'est 900 000 élèves qui vont pouvoir entrer chacun 10 voeux.... soit 9 millions de voeux.... Une paille...

On nous dit que chaque dossier sera examiné avec soin par les établissements sur la base de critères bien définis...Super! Enfin autre chose que du tirage au sort !

Supposons que chaque dossier fasse l'objet d'une étude de seulement 5 mn en moyenne.... on s'éloigne déjà carrément de la notion d'examen personnalisé... cela fera une charge de travail de 45 millions de mn, soit 93 750 journées de 8h de travail....

Parcoursup( source Le Monde)

 

 

Si on considère, selon le calendrier évoqué, que ces mêmes établissements auront environ 3 mois pour répondre, soit 12 semaines de 5 jours ouvrables, soit 60 journées de travail.... 93 750:60 = 1562 personnes... on vous passe les décimales... devront travailler à temps plein sur ce chantier.

Si on considère qu'il y a 75 universités en France, cela fait 1562 : 75 = 21 personnes par Université qui devraient passer les 3 mois qui viennent à examiner des dossiers... et comme ceux qui examinent les dossiers sont normalement des personnes en charge des enseignements... qui va faire les cours aux étudiants pendant ce temps ?

Bon on a compris, adieu égalité, traitement personnalisé, lettres de motivations, projet personnel...! Tous nos beaux dossiers vont finir au mieux avalés dans des algorithmes, élaborés à la hâte dans les facs et gouvernés par on ne sait trop quelles règles... Ils ne peuvent pas faire autrement pour tenir les délais.... Et une fois de plus, il vaudra mieux avoir un super dossier, dans un super lycée avec des parents qui ont les moyens de payer des écoles privées!

C'est à se demander si on ne va pas regretter le tirage au sort ...

sources: http://abonnes.lemonde.fr/campus/article/2018/01/13/crispations-autour-de-la-reforme-de-l-universite_5241231_4401467.html

http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2018/01/15012018Article636515964984472221.aspx

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau