Einstein et les ondes gravitationnelles

En 1916, Einstein vait intuité l'existence d'"ondes gravitionnelles" que l'on a mis en évidence seulement l'automne dernier.....Incroyable non!

Mais de quoi parle-t-on?

Il faut imaginer l'espace dans lequel on vit comme une sorte de veau en gelée ( si on n'aime pas le veau ou qu'on est végétarien, cela marche aussi avec de l'oeuf en gelée....ce qui est important, c'est qu'il y ait des "gros bouts" pris dans une gelée qui tremblote lorsqu'on secoue.....). L'image est de Thibault Damour, spécialiste de la relativité générale à Institut des Hautes Etudes Scientifiques.

Il aussi faut s'imaginer que lorsque des "titans" comme des trous noirs  ( un trou noir c'est environ 30 fois la masse de notre soleil...) fusionnent  ( après s'être tournés autour à la vitesse "presque" de la lumière, à la vitesse folle de 75 tours par seconde...), cela déclenche un "choc" ( à un moment, il n'y a plus de mots pour dire les choses...) qui lui même déclenche des ondes dites gravitationnelles qui vont partir dans l'espace ( on se rappelle qui-est-comme-une-sorte-de-gelée....), ondes qu'Einstein avait pressenties en 1916. Ce sont ces ondes qu'on a détectées le 14 septembre, qui sont comme le "murmure d'un cataclysme lointain" qui après 1 milliard d'année est arrivé jusqu'à nous.....

Si vous vous dites " C'est bizarre, je n'ai rien senti ce jour-là", c'est normal....la déformation de l'espace-temps est de l'ordre de 1/10 000 de la taille d'une particule élémentaire, 1/1 milliard de la taille d'un atome, même pas de quoi donner le plus petit mal de mer. Pour détecter des phénomènes aussi ténus, il faut des matériels incroyables et incroyablement réglés, des "interféromètres" qui sont des sortes de sismographes/amplificateurs géants....Cette découverte ouvre une nouvelle voie pour l'observation de l'espace, en plus des télescopes et autres détecteurs de particules

Mais là, on jette l'éponge....et on laisse la place aux professionnels, avec un petit film du CNRS, très pédagogique.

https://lejournal.cnrs.fr/videos/ondes-gravitationnelles-les-detecteurs-de-lextreme?

Nous présentons nos plus plates excuses aux enseignants de physique qui pourraient s'être égarés sur ce site, pour les erreurs qu'ils auraient pu y lire et nous remercions chaleureusement le journal Le Monde, le site Slater et le site du CNRS pour leurs articles que nous avons honteusement "pompés" ... 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau