Côté enseignement.....

Parce qu'on veut partager avec vous ce qu'on a compris sur des questions qui nous turlupinent ......

Les contours de la réforme du Bac et du lycée

On avait fini par oublier pris dans la tourmente de Parcours sup et des salons d'orientation qu'une réforme du Bac et du lycée est en cours d'étude. Une commission pilotée par M Mathiot, dite Commission Mathiot, consulte depuis quelques mois et doit rendre son rapport à la fin du mois de janvier...

Que sait-on du projet de réforme

Les trois séries de l’enseignement général ( L /ES /S) devraient disparaître au profit de 9 « parcours » qui seront composés de la façon suivante :

- Un tronc commun (TC) de 15 heures en première (Français, LV 2, LV 1, Maths, Histoire Géo et EPS) et 10 heures en terminale ( Philo, Maths, EPS, LV1, LV2, HG)

Lire la suite

Des cours en ligne pour préparer son orientation?

La pression commence à monter sur les questions d'orientation à la maison.... En plus on sait que certaines filières plébiscitées par nos ados sont surchargées et que près de 60% des jeunes échouent en première année de fac... D'expérience de parents, c'est vrai qu'il est bien difficile pour nos jeunes de se faire une idée claire des études, et des exigences qui l'attendent, dans le supérieur.

C'est pour les aider que la plateforme F(rance)U(niversité)Numérique-MOOC référence en France et dans le monde francophone, qui fédére les initiatives des établissements d'enseignement supérieur volontaires, propose en cette rentrée  3 "cours" construits par des enseignants de fac pour se faire une idée plus claire du contenu de certaines études et des attendus:  STAPS, Droit, Sciences Humaines. On trouve également un module d'aide à la préparation de son dossier d'IUT.

Ces modules sont proposés gratuitement, sous réserve de s'inscrire, ....et de les suivre. Beaucoup s'ouvrent dans les jours qui viennent.

Les adresses, ci-dessous

Lire la suite

BAC au lycée: une cuvée 2017 encore excellente sauf en filières S et ES

On ne va pas gâcher notre plaisir, les résultats du lycée sont plutôt excellents: 65 mentions AB, 28 mentions Bien et 5 Très Bien. Les terminales Accueil Relation Client Usager ( ARCU) et Mercatique se distinguent particulièrement avec 100% de taux de réussite, 96% en L.... On n'oublie pas non plus les CAP, BEP et DNB qui réussissent très bien également...

Mais en revanche, on ne va pas se le cacher non plus, les taux de réussite en S et ES sont décevants avec 71% seulement de réussite en S ( - 17 points par rapport aux années précédentes !!) et 81% en ES ( - 10 points par rapport aux années précédentes !!).... D'après le lycée, il semblerait que ces mauvais résultats étaient malheureusement assez prévisibles... 

Bon, et bien, on va oublier cet accident et repartir avec plein de bonnes résolutions l'année prochaine...

Tous les chiffres dessous ( source: lycée Marx Dormoy)

Lire la suite

Premiers résultats APB en chiffres

Attention,  nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que ce qui suit n'est pas recommandé aux personnes allergiques aux chiffres....( on rigole...).

  • APB, c'est cette année plus de 760 000 candidats, qui ont chacun émis 7 voeux en moyenne ( 8 voeux en filière générale),
  • La semaine dernière marquait le 1er round de réponses sur les 3 prévues
  • 80% des lycéens toutes filières confondues ont reçu une proposition:
    • 91% en filière générale,
    • 81% en filière technologique
    • mais seulement 51% en filière professionnelle.

Le problème pour les lycéens du professionnel semble être qu'ils sont en concurrence pour l'accès aux filières de STS ( technicien supérieur) qui leur sont pourtant particulièrement destinées avec les lycéens des autres filières. La Ministre de l'Education a bien déclaré que des quotas devraient être réservés pour les lycéens du professionnel dans ces sections mais on ne voit pas très clairement comment cette mesure est mise en oeuvre....En attendant quelques milliers d'étudiants du professionnel risquent encore de se retrouver à l'Université l'année prochaine faute de place dans les filières STS.

  • 48% des 80% qui ont reçu une proposition ont eu leur premier voeu.
  • 93 000 candidats avait mis une filière universitaire en 1er voeu.

Pour gérer les filières, dites "en tension", c'est-à-dire où la demande par les candidats est supérieure à ce que les universités peuvent proposer, le dispositif APB prévoyait ( voir ci-contre):

  • un groupement des voeux par académie,
  • une première sélection  par l'académie de résidence puis par l'ordre des voeux ( si vous voulez faire médecine et que vous habitez en Région Parisienne, vous êtes prioritaire pour les universités d'Ile de France mais pas prioritaire par exemple, si vous demandez Montpellier....).....
  • si on n'arrive pas à départager, un tirage au sort.....et là c'est un peu dur!

​Les filières sous tension sont: PACES ( médecine), Droit, Psycho et STAPS ( professions du sport).

Cette année, moins de tension sur PACES, Droit et Psycho.....donc pas de tirage au sort. Exemple: 39000 voeux pour PACES contre 41000 places disponibles).

En revanche, cela reste très tendu en STAPS......et donc les premiers tirages au sort ont commencé. Combien de candidats restent sur le carreau ? Il n'y a pas d'information vraiment fiable, l'association des étudiants de STAPS avance le chiffre de 1 sur 4....Il vaut mieux avoir une formation de repli tout de même. D'où l'exigence cette année, d'inclure dans ses voeux une licence dite "libre" ou "à pastille verte" pour laquelle il n'y a pas de tension et où vous pourrez être pris.

  • - #APB2016 a été en tête des twitts le 8 juin dernier

Prochain round: le 23 juin

D'ici là bonnes révisions...car il faut tout de même avoir le Bac !

Et pour ceux qui voudraient contester en derniers recours, l 'association Droit des lycéens publie un guide " Comment contester une décision APB". On n'a pas testé pour vous....

http://www.droitsdeslyceens.com/blog/apb-illegale-dl-publie-un-guide-des-recours.html

Lire la suite

Les décisions du dernier CA

Une Labellisation Développement Durable pour notre lycée ?

Le lycée souhaite s’engager officiellement dans une démarche environnementale en obtenant une labellisation E3D ( Etablissement en Démarche de Développement Durable) de niveau 1 auprès de l’autorité académique. (Le label se compose de 3 niveaux : engagé, maîtrisé, expert). Cette labellisation permettra de valoriser les actions déjà menées au sein de l’établissement, et de mettre en œuvre d’autres projets.

Les actions déjà menées :

 - La lutte contre le gaspillage à la restauration (inscription au préalable, table de partage)

- La sauvegarde d’espèces animales en voie de disparition (parrainage de félins)

Les projets en cours :

- Potager, tri sélectif, éco-compost envisagés

- Réflexion en cours sur les opérations de mise en place d’éclairages basse consommation

Cette action initiée par M Mohr professeur d'anglais au lycée va associer les personnels dans  la réflexion, l’élaboration et la mise en œuvre d’actions concrètes répondant à cette problématique du développement durable.

Si nous, parents, avons des idées (cantine bio?, groupement d'accompagnement en voitures.....), on peut aussi proposer nos idées....on fait aussi partie de la démarche....

Deux nouveaux "packs d'exploration" l'année prochaine en seconde au lycée.

La création de 2 classes de seconde générale, avec un « pack » enseignements d’exploration et bouquet tertiaire (présentation des activité des filières Tertiaire/Gestion, Commerce, Relations Usagers,  a été validée par l’autorité académique. Ces options  intéressantes pour les élèves qui hésitent à se diriger vers le technologique ou le professionnel leur permettra de se faire une idée des ces filières et de choisir en toute connaissance de cause

40 places seront proposées via une pré–sélection d’élèves par les principaux des collèges, et 20 élèves sélectionnés au moment de l’inscription.....

Lire la suite

Le marché très juteux des cours particuliers

Le marché des cours particuliers en France c’est, tenez-vous bien, 40 millions d'heures de cours chaque année, 1,5 milliard d’euros (celui de l’Éducation nationale c’est 65 milliards) en moyenne 1.500 euros par famille, selon une étude de France Stratégies ( ex Centre d'analyses stratégiques en 2013). Tout est fait pour encourager puisque les cours particuliers, considérés comme service à la personne, donnent lieu à des réductions d'impôts......

On peut  se désoler que ce marché soit si juteux: que l’école ne suffise pas et que les plus aisés puissent ajouter à l'avantage culturel, l'avantage économique. Mais ni l’Éducation nationale ni ses enseignants ne semblent être en mesure de réagir. Plus les enfants grandissent, plus l’angoisse scolaire, justifiée ou non, monte et les dépenses avec. Dans une société où les diplômes initiaux jouent le rôle de sésame pour la réussite, l’école devient un univers concurrentiel. Tout comme le marché des cours particulier qui évolue à vitesse grand V.

Lorsqu'on cherche des cours particuliers, on a plusieurs solutions:

-  D'abord les classiques:

  • Les cours de soutien donnés par le lycée par les assistants pédagogiques , Ambre et Valentin à Marx Dormoy, gratuits bien sûr,

  • Les cours que certains enseignants peuvent accepter de donner.....on ne connaît pas d'exemples au lycée.... mais on ne sait pas tout

  • Les petites annonces (de la boulangerie de votre quartier au Bon coin, beaucoup de propositions de cours, non vérifiées forcément ), avec une mise en relation gratuite.

- Les organismes comme Acadomia, le Cours Legendre ou Complétude…: les cours sont particuliers ou collectifs, on ne choisit pas son professeur, les tarifs sont plus élevés (jusqu’à 75 euros chez Acadomia). 

- Plus nouveau, des "Meetics de l'éducation" en quelque sorte, comme Superprof ou Clervermate qui grâce à une plateforme d'échange vont permettre la mise en relation de "demandeurs de cours" et de "professeurs", avec une évaluation des professeurs par les élèves, comme sur une plateforme Internet classique. Le "client" paie un droit d'entrée pour avoir accès à la plateforme et règle ensuite au professeur le coût du cours. Moins cher qu' Acadomia par exemple

Ces plateformes et organismes revendiquent déjà un certain succès: 250 000 "professeurs" disponibles sur Clevermate, 20 000 chez Acadomia. Chez Superprof, on ne parle même plus de famille, d’élève, de prof mais de «communauté». Plus moderne .....

Les "professeurs" sont soit des enseignants de l'éducation nationale ( contractuels ou non), soit des étudiants de Grandes Ecoles.....ce qui évite à ces plateformes les complexités du recrutement....Encore faut-il que les références soient bien vérifiées... ( d'un autre côté, certains reportages font aussi douter de la profondeur des tests des recrutements de l'éducation nationale pour ses contractuels.....)

- ....et puis des grandes écoles qui s'organisent, comme par exemple l'Ecole Normale Supérieure qui envoie sur demande (cof@ens.fr...) une liste de coordonnées de leurs étudiants intéressés pour donner des cours particuliers.....

Nous avons testé (.....bon, on n'est pas fiers.....) Acadomia, Superprof et les cours des étudiants de l'Ecole Normale Supérieure....On a un petit faible pour les étudiants de l'ENS, brillants, motivés et sympas qui acceptent en plus de se déplacer à Villiers ( anglais/philo/maths/physique/latin.....)....mais on doit reconnaître que cela s'est très bien passé avec les deux autres.....On s'est aussi laissé dire que les cours des assistants pédagogiques du lycée donnaient aussi de bons résultats.

On ne fait de pub pour personne, .....on communique simplement une expérience....les autres organismes sont sûrement très bien.

La clé du succès est de toute façon que l'élève soit motivé et bosse.....

( d'après Louise Tourret http://www.slate.fr/story/112843/uberisation-education.....mais pas que ....)